on purge bébé texte

02 Déc 2020, par dans Uncategorized

Ne tenez pas compte de celui-là : c’est une mauvaise cuisson. D’abord, quoi ? Qu’est-ce que tu en sais ? pardon, entre s’occuper de son ménage et…, Tu aimerais mieux, n’est-ce pas, que je fasse comme toutes ces dames que je vois ?… Que je ne pense qu’à m’attifer, qu’à créer de la dépense ?…, Toujours debout : au Bois, aux courses, dans les grands magasins…. Question sur le corpus. pardon ! Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections. (Indiquant Chouilloux.) — Follavoine s’assied à sa table et calcule.) Comment, mon petit ami !… C’est un grand garçon comme vous…. Et puis, il y en a d’autres aussi, dans la Ménalé… dans la Malana… Manélé… Ah ! tu aimes l’ordre ! Oui ! Possible, désolée ! Quoi ? « plus logique dans les E » ! Qu’est-ce que ça me fait ? Tu étais obligé d’inviter son amant ! Deux sur mille, oui ! Tous les matins, une douche ascendante : un litre, un litre et demi. Là ! Tu ne pouvais pas le laisser à la porte ? Mais je m’en moque, moi, de son régime de Plombières. Mais absolument ! Déjà ! On ne trouve que des mots dont on n’a pas besoin ! Enfin, tu ne peux pas les attacher ? Dans le pan coupé de gauche, porte donnant chez madame Follavoine. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. (À Toto.) »). Mais non, madame, je vous dis, je n’y ai pas été !… (Revenant à ses moutons.) Eh ! Comment ! La Première Guerre mondiale marque la fin de la carrière de Feydeau. c’est un article d’équipement militaire. Non Non Cest pas moi qui range ici Cest Madame. Occupé ! (À Toto, se faisant aussitôt très douce tout en présentant le verre à ses lèvres.) Rien ! madame, enchantée ! Réduction jusqu’à – 25 % sur une sélection de dates. Mais non, madame ! (Se levant.) « Ta mère ! Ah ! Voilà. Qu’est-ce que c’est ?… D’abord, dis bonjour à monsieur ! Tu n’as donc plus de scrupules à avoir ! Au lever du rideau. Mais, nom d’un chien ! bien !… toutes les grands’mères sont comme ça. la moindre des choses, voyons ! Tu as sept ans ! Où ça, des grossièretés ? Evidemment !… Evidemment !… (À Julie.) bien !… je te jure que si c’était pour moi !… Mais c’est pour Bébé. Oh ! bien, je te crois que tu n’as pas pu trouver. je vous assure, je n’ai pas besoin ; je me rends très bien compte… ! En quoi veux-tu que ça m’intéresse le régime de Plombières de M. Chouilloux, puisque pour Bébé c’est Châtel-Guyon ! Ça n’est pas pour ça que je vous ai invité à déjeuner ! bien, là ! Elle prend le verre plein qui est resté sur le guéridon et, accompagnée de Toto collé à elle, se dirige vers Chouilloux. Qu’est-ce que tu as à me dire ? (Courant par l’extrême gauche, avec son verre à la main, entr’ouvre la porte du pan coupé et appelant.) À quoi ? Ecoute, je t’assure, c’est très intéressant, mais il est onze heures et…. Ah ! là, là !… les microbes !… l’eau du robinet, voilà !… » Oui, eh bien ! Qu’est-ce que vous voulez ? Ça ne pèse pas son poids ! Je ne sais pas madame ; je n’y ai pas été. Je suis sorti de sa chambre avec un air détaché ; et, aussitôt la porte refermée, je me suis précipité sur ce dictionnaire, persuadé que j’allais trouver ! » Si ce n’est pas grotesque : à onze heures du matin, se mettre en redingote !… pour M. Chouilloux !… ce cocu !…. Enlevez donc le seau de madame. je vous en prie !… Je suis désolé !…. « Où qu’c’est qu’il est le lac Michigan ? Mais c’est monstrueux, ce que tu dis là !… « Il n’en mourra pas ! on sonne. Au moment même où il dit « voilà ! comme ça, moi aussi ! c’est admirable ! Ce que ça vous complique la vie !… (Au passage, il reprend son vase de nuit.) Je ne fais pas faire ton ouvrage par mes petits cousins ! bien, c’est « ma mère ». Tu ne vas pas bousculer ce petit, maintenant ? » C’est charmant ! À droite, tenant la presque totalité de ce côté du décor, une grande fenêtre à quatre vantaux ; (brise-bise et rideaux). laisse-moi donc tranquille ! Il remonte avec humeur, pour redescendre à sa table, mais sans s’y asseoir. Ta mère habite Dusseldorf, ça ne peut être que maman. Enfin, quoi ? (La poussant doucement vers la chambre.) ma marchandise ! Eh ! Tu ne peux pas te fourrer autre part que sur ton seau ? ( Déconnexion /  change la conversation, va !… change ! Va ! voilà le verre ! Voyons, Toto ! (Passant à Truchet.) Par là, tenez ! bien, du moment qu’on a paré à cet inconvénient ! mais elle a eu tort tout de même. On purge Bébé Théâtre de l'Atelier 1, place Charles Dullin 75018 Paris. C’est admirable ! Et c’est ici que Chouilloux apparaît comme le Deus ex machina !…. Mais si ! C’est entendu ! une madame Benoîton ?
Ce que ça vous complique la vie !… (Au passage, il reprend son vase de nuit.) Mais non, pas ici ! Ah ! Voilà la bouteille ! Ça ne pèse pas son poids ! Naturellement, toi ! Dans votre régime de Plombières ? bien, sur lesquels veux-tu qu’ils traînent ? (Chouilloux fait mine d’y aller. non !… ce n’est pas sérieux !… Vous n’allez pas prendre de la tôle émaillée ! Oh ! Oui, oh !… (En ce disant il a gagné un peu la droite devant la table. Mais, absolument !… Maltraite ce petit qui n’est déjà pas bien ! Ah ?… (Indiquant la porte par où est sorti Chouilloux.) Quoi ? Vous allez voir la solidité. Oui, et… et encore ! C’est insensé ! Est-ce que, quand tu as besoin d’une ville, tu vas la chercher dans la géographie ? M. Chouilloux, qui est un homme intelligent, me comprend très bien. Ah ! je suis très bien. ça se fera ! Mais la tôle émaillée, monsieur Chouilloux ! Changer ). Ah ! Tiens, tu mériterais qu’il ne fût pas de toi, ton fils ! Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. », Oui, comme tu aurais dit « Pourquoi pas dans les Q ? bien, par exemple ! bonjour, monsieur ! Merci, trop aimable ! Mais non ! mais ça sent tout de suite mauvais ; et puis ça n’a pas la propreté de la porcelaine ! Vous n’avez pas bien pu la voir ; je regrette qu’elle se soit présentée ainsi, pas habillée…. Oh ! J’ai essayé de m’en tirer par la tangente : « Chut ! « Tu aimes l’ordre ! bien, oui, je t’en fiche ! Je dis… (Se précipitant en voyant sa femme farfouiller dans ses papiers.) (Corrigeant.) Je t’en supplie ! fais : « hhah » dans le nez du monsieur ! c’est ma faute ! Mais puisque c’est le contraire, le régime de Plombières ! mais non ! Toto, 7 ans Le cabinet de travail de Follavoine. Oui, pour toi, pour n’importe qui, pour les profanes ; mais pour moi c’est quelque chose de plus noble, de plus grand, que je ne rougis pas d’introduire ici ! J’aime mieux m’en aller ! Mais non ! » il boit malgré lui une gorgée. Je ne comprends pas ! Eh bien, tu n’as qu’à le remporter. Et moi qui… Oh ! Follow R42, culture gourmande ! Mets-lui bien ces idées-là dans la tête ! mais elle a eu tort ! C’est gai d’avoir à le purger, cet enfant ! bien, ça, ça le regarde. « Tu es correct ! Read 2 reviews from the world's largest community for readers. ». C’est faux ! Follavoine, comprenant sa pensée et courant après lui.) Mais pour rien ! Tout à l’heure nous n’avions pas d’Hébrides du tout, et, maintenant nous en avons trop ! si tu crois que ça va les empêcher de retomber, ce que tu fais. Tiens ! Non, mais c’est bien ça : toutes les fois qu’elle sort avec Bébé, ça ne manque pas ; elle le bourre de gâteaux, de bonbons… ! Quel rôle les trois auteurs du corpus font-ils jouer au langage? (Dans son mouvement, il est allé donner du pied contre le seau qu’il n’a pas vu. Il est furieux après toi, papa ! Mais, parfaitement, c’est moi ! (Collection théâtre t. 5) (French Edition) eBook: Feydeau, Georges: Kindle Store Dorénavant, tu sais, tu t’adresseras à qui tu voudras ! l’adultère au complet ! Dites-moi !… Je vous demande ça comme ça : Le lac Michigan… Vous ne vous rappelleriez pas par hasard où c’est ? Une fois la douche terminée, je prenais un bain… un bain d’une heure ; après quoi un massage…, Après quoi, le repas ; rien que des plats blancs : purées, pâtes, macaroni, nouilles ; gâteaux de riz, de semoule…. bien, maman te donnera une pastille de menthe ! Mais à Plombières… ! Quoi ? ( Déconnexion /  (Se levant, en considérant Toto de loin.) Je t’en prie, mon chéri, prends ta purgation. Oui, occupé ! ». tu es en redingote ; ça fait compensation. Qu’est-ce que c’est, mon petit ami ? Non ! Peut-être oui !… D’ailleurs, au fond, je ne suis pas fâché de cette expérience ; elle prouve justement que… que… Enfin, comme on dit : « l’exception confirme la règle » Parce que, jamais ! (Elle a un haut le corps.) Oh ! Laissez-moi ! C’est Emeline Bayart qui s’est emparée du texte et qui va lui donner toute sa dimension comique avec force rebondissements et autres quiproquos. quoi, je l’ai, mon seau ! non… Oh ! Ça ne sort pas de la famille… et puis ça ne me fatigue pas !… (Ils rient. Je n’ai pas l’habitude de vider mes eaux dans ton cabinet de travail ; j’ai du tact. C’est de la boue quand il n’y a pas beaucoup de terre et pas beaucoup d’eau ; mais, quand il y a beaucoup de terre et beaucoup d’eau, ça s’appelle des îles ! Qu’est-ce tu cherches ? porcelainier, va !… Tiens, tu vas voir comme c’est dans les Z. Ah ! Mais, non, madame ! Voilà ! Je vous ai dit que, précisément, l’état de mes intestins me défendait !…. Bois-le, ton verre, toi, si ça te fait plaisir ! Cette façon de dire : « Ta mère ». tu es bien le premier mari qui reproche à sa femme de s’occuper de son ménage. Mais non, c’est pas cochon ! Absolument ! Ah ?… Je croyais que c’était une distraction !… pardon ! C’est la vie ! allez… Allez retrouver Madame. entrez ! (Descendant gauche.) (Tendant son petit doigt avec l’ongle du pouce contre l’avant-dernière phalange. Le texte B est extrait de On purge bébé de G. feydeau. j’avais fait répéter à tout hasard… (Maugréant.) Mon petit ami, moi, quand j’avais votre âge… que j’étais tout petit, quand mes parents me disaient de faire une chose, eh ! Ah ! (Tout en posant le verre sur le coin du bureau.) Oh ! On purge bébé est une pièce en un acte où se multiplient les quiproquos, les déguisements et les péripéties, au mépris parfois de toute vraisemblance. C’est insupportable ! On purge bébé, réalisé en 1961, est symptomatique de la fabrique de l'école des Buttes-Chaumont. Mais ce qui me gêne c’est que tu m’amènes sa femme à déjeuner ; ça oui ! (Redescendant jusque devant la table contre laquelle il s’adosse.) Mais, quand on s’appelle Toto et qu’on a sept ans, est-ce qu’on fait une histoire pour se purger ! (Indiquant son vase.) T’es pas fou ? Je peux vous en parler savamment : j’en ai eu une, qui m’a duré cinq ans ! Absolument ! Mes compliments !… C’est vous qui l’élevez dans ces idées ? Eh ! Même jeu que précédemment ; ils restent tous deux comme médusés. tu avais eu un bon mouvement tout à l’heure ; tu étais presque partie avec ton seau ; il a fallu que tu me le rapportes…, Non, pas plus tard. pas par là ! C’est ça, monsieur Chouilloux ! Je te demande pardon ! Quoi « ce cocu » ?… Qu’est-ce que ça signifie : « ce cocu » ? On purge Bébé, c’est un classique de Feydeau, vu à de nombreuses reprises mais c’est un Feydeau que j’apprécie beaucoup car le potentiel comique de la pièce est immense et le besoin de rire en ce moment est vital. Allez ! pfutt ! Vraiment ? Je suis de cet avis ; et vraiment une augmentation de dépense inutile. H… H… H…. Oh ! Mais non, mais non ! Mais, au fait… dans les H… pourquoi pas ?… mais oui : « Hébrides… Hébrides », il me semble bien que ?… oui ! Quoi ! J’ai dit « ma mère » ; eh ! Tu vois la différence entre un père et une mère ! (Refermant la porte et redescendant par l’extrême gauche.) Oui, mais c’est la même chose ! Ah ?… Ah ? c’est que c’est si peu d’un père, ta façon d’être ! non, non ! Je deviens du jour au lendemain le fournisseur exclusif de l’armée française. il n’y a qu’à le purger. je t’engage à rire ! oui ! Ça te gêne qu’il soit cocu ? Tu n’y penses pas ! Je te les donne, je te dis ! Mais non, madame ! on va faire boire le monsieur ! est-ce que ça me regarde ? Pauv’Bébé ! Non, tenez ! Mais parce que !… Il ne s’agit plus là de mon intérêt personnel ; je le laisse de côté ! Se levant et à Chouilloux au moment d’aller porter la boîte à Julie.) »… « Chouilloux, mon seau !… mon seau, Chouilloux ! Mais vous ne savez pas si à Châtel-Guyon… ? Ah ! est un vaudeville de Georges Feydeau , représenté pour la première fois le 12 avril 1910 au Théâtre des Nouveautés . eh bien ! » S’il y en a une, cependant, il faudra bien… ! C’est très mal ! Voilà !… voilà tout ce que tu vois, toi !…. Quant à vous, monsieur, vous recevrez mes témoins ! Ah ! j’avais bien entendu !… (À part.) Quand je te dis qu’on ne trouve rien dans ce dictionnaire ! Ça m’est égal !… C’est ainsi qu’on m’a appris à faire tout par moi-même !… et à ne compter que sur moi ! ben… ! mais non ! « Comme la vision du mot » ! bien ; non tu sais, tu as du culot ! un échantillon de mon industrie ! Je te dis qu’elle a eu tort : eh bien, elle a eu tort. Je ne peux pas voir une table en désordre. Comment ça se fait ? (Présentant.) Eh ! Oh ! je vois qu’on s’occupe de notre affaire ! J’ai pas de corset. tu ferais mieux. book. Je te demande pardon, elle me sert : elle est là ! Monsieur Follavoine est quand à lui préoccupé par la signature imminente d’un contrat avec Monsieur Chouilloux pour fournir des pots de chambre de qualité à l’armée. (Au moment de lancer son vase.) Ah ! Non ? à ce régime, je me suis collé la bonne entérite ! (Faisant allusion à la tenue de Julie.) Euh !… « Ebraser, Ebre, Ebrécher… » C’est dans les E, voyons ! Là ! bien, c’est complet ! ce n’est pas ton autorisation que je demande ! c’est parce qu’il a travaillé !… (Changeant de ton.) « Remporte-moi ça ! Eh ! Eh bien ! parce qu’on ne sait jamais, dans la vie, si on aura toujours des gens pour vous servir. C’est faux, monsieur Chouilloux ! Madame Follavoine est une bourgeoise dont l’unique préoccupation est le transit de Toto, son bébé tyrannique de 7 ans. Au fond, au milieu, porte donnant sur le vestibule. Commentaire du texte : On purge bébé de G.Feydeau, scène 1, acte I INTRODUCTION Cette pièce de théâtre a été écrite par Georges Feydeau en 1910 peut être assimilée à un Vaudeville, c'est à dire.. Leur choix s'est porté sur « On purge Bébé » de Georges Feydeau pour inaugurer une première saison. Ah ! et puis encore : « Nouvelles-Hébrides, îles de la Mélanésie ». Oh ! Tiens, tu ferais mieux d’aller t’habiller ! C’est… c’est un employé de mon mari. Tout de même, je vois que la « porcelainière » peut aller de pair avec le « porcelainier ». Il n’y a pas !… ça n’est pas un effet d’optique. je sais bien ! Gallimard. bon !… Je t’en prie ; il y a Bébé qui…. Eh ! — l’entérite relâchée…. Mais il n’a rien, monsieur Chouilloux ! (Pour le tranquilliser.) Ah çà ! Moi, après ça, je ne veux pas les voir. (Le balançant pour lui donner de l’élan) Une !… deux !… trois !… (Lançant le vase et pendant sa trajectoire.) C’est à toi à faire montre d’autorité. (L’imitant.) Pourquoi donc pas ? Il rit. Je cherche… je cherche… je cherche où mettre ça. Eh bien, il n’avait qu’à ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas ! Et son amant, M. Horace Truchet ? Domaine public – Texte retraité par Libre Théâtre 1 ON PURGE BEBE Georges Feydeau PERSONNAGES Adhéaume Chouilloux. laisse ! Les Hébrides, c’est pas pour les enfants ! rien, rien. Ah ! Pardon ! C’est-à-dire que, j’ai pris un air profond, renseigné ; celui du monsieur qui pourrait répondre mais qui ne veut pas parler et je lui ai dit : « Mon enfant, si c’est moi qui te montre, tu n’as pas le mérite de l’effort ; essaye de trouver, et si tu n’y arrives pas, alors je t’indiquerai ». j’en vends tous les jours !… pas sur ce pied-là ; mais j’en vends ! je n’ai aucune envie de me purger ! tu n’as plus le droit d’agir comme un enfant ! Et tenez ! Je t’assure que si j’ai dit « ma belle-mère », c’est que vis-à-vis de moi…. Oui ? Eh ! Je craignais que nous fussions en retard ; je vois que non. On purge bébé est une pièce en un acte pour sonder, décortiquer, dépou… La critique de la rédaction : 6.5/10. bien, tu es content ! Veux-tu dire à ton fils… (S’apercevant que Follavoine rit avec Chouilloux, lui envoyant un coup de pied bas dans le tibia, et entre chair et cuir pour que Toto, qu’elle écarte, n’entende pas.) Demandez à madame ! (Elle lâche Toto, le temps de refermer la porte ; après quoi, le reprenant par la main, elle l’entraîne vers son père tout en parlant.) Eh bien, prouve-le lui ! Il s’en fout ! Corpus de texte le théatre. Et naturellement on ne veut pas en rester là. mais ne me fais pas rater ça, je t’en supplie ! Droits : domaine public . Eh ! ah ! bien… il faut surveiller ça ! » Quand tu répéteras : « C’t’enfant ! Ah ! mais, sans ça, délicieuse. (Le poussant vers la porte du premier plan gauche.) Est-ce un mal ? Mais je vous en prie, madame ! non ! bien, dès l’instant que ça ne te revient pas plus cher, qu’est-ce-que ça te fait que ce soit elle ou moi qui fasse l’ouvrage ? pas de résultat !… Une fois, oui ! Eh ! En 98 ? Idiot ! Tu ne vas pas au moins aller dire ça à Chouilloux ! ... Quelle partie de plaisir de lire ce texte ! tu vas un peu voir ton père ! que tu sois quoi ? Rien ! Texte C: Ionesco, La Leçon, 1951, éd. C’est insensé, monsieur Chouilloux ! aussi est-ce qu’on devrait encore apprendre la géographie aux enfants à notre époque ?… avec les chemins de fer et les bateaux, qui vous mènent tout droit !… et les indicateurs où l’on trouve tout ! ben, je te dirai où sont les îles Hébrides. Tandis que ça, c’est…. C’est faux, monsieur Chouilloux ! Il fallait l’envoyer chez le dentiste. Tiens ! Et dire qu’on cherchait dans les « E » et dans les « Z »…. Mais, ce n’est pas sérieux, Toto ? Au premier plan, à gauche, porte donnant sur la chambre de Follavoine. Oh ! C’est d’un parvenu ! non, non, cette femme me rendra fou ! Eh ! (Jetant un regard haineux à Follavoine.) Ah ! Oh ! bien, tant pis ! que tu m’embêtes avec mes bas ! Tarifs pour On purge Bébé, Théâtre de l'Atelier - à partir de 22,6 €. Tenez ! Follavoine, un fabricant de pots de chambre, rêve de décrocher le marché du siècle avec l'armée. Je t’en supplie, dépêche-toi ! (S’asseyant sur le fauteuil à droite de la table.) Oui. pourquoi c’est pas papa ? Se montrer dans une tenue pareille ! Et qu’est-ce qu’elle fiche, pendant que tu fais son ouvrage ? Ah ! Ça ne se fait pas ! quel régime ! Ah ! Mais non ! foutez-moi la p… ! « … Ebriété, ébroïcien, ébro.. » (Interloquée.) bien, je te les donne ! Horace Truchet Julie. De chaque côté de la porte au fond, une bibliothèque vitrée, ou grillagée, avec chaque battant tendu d’un plissé de taffetas de façon à dissimuler l’intérieur ; (le battant gauche de la bibliothèque de droite doit être fixe ; c’est derrière ce battant que seront placés dans ce meuble les deux vases de nuit, de façon à ce qu’ils soient invisibles au public lorsqu’on aura à ouvrir la bibliothèque). Blague ! il appelle ça rien ! mais elle était opiniâtre et il était bâtard, ce qui n’est le cas de Toto ni d’un côté ni de l’autre. Enfin, quoi ? Elle se déploie dans un décor bourgeois (le cabinet de travail de Follavoine), richement orné, saturé de … Texte intégral de la pièce à télécharger gratuitement sur Libre Théâtre Lien … On dirait que tu n’as pas de domestique ! la jeunesse est si légère ! Si tu prends bien ta purgation, eh ! bien… sa grand’mère !… Il n’en a pas trente-six. C’est un homme qui, actuellement, peut m’être très utile…. » toujours « mon seau ! Il espère emporter le marché, ayant mis au point un système de pots présumés incassables. Eh bien, mais en Amérique !… aux États-Unis ! Ou alors dis que tu préfères Chouilloux ! Le décor est à pan coupé, à gauche : à pan droit, à droite. « tu en vends, tu en vends »… comme tu vends d’autres choses ; tu es fabricant de porcelaine, c’est tout naturel que tu vendes les articles qui relèvent de ton industrie ; c’est normal, c’est bien ! Sous-pages (3) : Des Analyses du texte étudié de On purge Bébé Étude de On Purge Bébé, autres documents On Purge Bébé, la pièce complète. Tout ça parce que je préfère faire mon cabinet de toilette moi-même ! Oui ?… Eh ! C’est vrai ça !… (Rappelant Rose au moment où elle va sortir.) allez donc dire à madame que M. Chouilloux est là ! Rien ! j’ai confiance en toi. Ah ! C’est entendu ! Ce n’est pas grave, en effet ; mais, tout de même, il ne faut pas jouer avec ces choses-là ! Laissez-moi ! Mais oui, là !… Il est près de onze heures et tu es encore à traîner en souillon…. Chaque fois que je le confie à sa grand’mère…. là ! Ah ! voilà ! Je n’y comprends rien ; il y a là quelque chose que je ne m’explique pas ! (À Rose qui paraît.) Seulement avec quoi le purger ? les Hébrides !… des îles ! Pas davantage ! quand c’est moi qui ai cherché dedans ! Ah !… Ah ! bien merci ! J’ai le brevet de la porcelaine incassable, n’est-ce pas ? Et il le faut car, si dans Feydeau, le texte n’est qu’un prétexte – sans autre intérêt que celui de servir à des multiples retournements - … qui est-ce qui te demande de le faire, ton cabinet de toilette ? Oui, mais pas moi ! ON PURGE BÉBÉ ! mais maintenant que j’ai besoin de lui…. je l’ai assez vu celui-là !… remporte-moi ça ! Il n’y a pas d’histoire ! Eh ! Non, mais, tenez, prenez en main, vous qui êtes connaisseur ! Je suis confus, vraiment ! Lisez ce Archives du BAC Commentaire de texte et plus de 244 000 autres dissertation. On Purge Bébé ! bien, oui, mais ce n’est pas un demi-verre d’Hunyadi-Janos qui peut leur faire du mal, à vos intestins ! Nulle part ! Ouai ! (Allant a la porte du fond et par la porte entr’ouverte, risquant un œil, puis ouvrant complètement.) c’est juste ! Chic ! pas de tôle émaillée ! Au moins tu as du cœur, toi ! Oui, toi ! Là ! Quoi ! Ma femme !… Truchet !…. mais non !… ça n’est pas encore ça !… Évidemment vous avez pu vous rendre compte de la différence qui existe entre la porcelaine cassable et…. Asseyez-vous donc, je vous en prie ! Oh ! Remporte-moi ça ! j’ai autre chose à faire que de m’occuper des purgations de ton fils. à… ? bien, si tu crois que je vais m’occuper de ma toilette dans des moments pareils ! faire une sortie pareille pour un misérable seau de toilette, vraiment, on aurait commis un crime !… (Arrivée sur le seuil de la porte, elle s’arrête. Oh ! Je ne te demande que de ne pas fouiller dans mes papiers ; c’est pas beaucoup ! Si je ne la presse pas un peu… ! ça va bien ! Est-ce que je sais ? C’est possible, mais mon père l’a reçu tout de même ! D’ailleurs, ce n’est pas un vase de nuit ! Ah ! qu’est-ce qu’il nous ennuie ? c’est malin ! Qu’est-ce que tu vas chercher ? bon ! Je te prie d’aller t’habiller ! Moi ! Oui, oh ! Oh ! Eh ! Alors tu ne sais pas… tu ne sais pas qu’aujourd’hui le gouvernement n’a plus qu’un objectif : améliorer le sort du soldat ! Non ! Mais, nom d’une brique ! (Se replongeant dans son dictionnaire.) Désolée, mon cher ; mais je n’ai pas été élevée à ça. Vraiment, tu devrais bien dire à mademoiselle de ne pas farcir la cervelle de ce petit avec des choses que les grandes personnes elles-mêmes ignorent… et qu’on ne trouve seulement pas dans le dictionnaire.. Dans les Z, les Hébrides ? (Reprenant sur un ton bougon, pour s’imiter lui-même.) Ah ! veux-tu ? Ne dérangez pas madame. )… Quand tu auras un reproche à me faire, tu voudras bien me dire les choses en face !… et ne pas t’en prendre à maman ! Livre achété à la demande du professeur de français pour ma fille en 3eme. « Z’Hébrides… Z’Hébrides… » (Au public.) il a un peu de paresse d’intestin. Elle n’a pas toujours été correcte ? non ! Quand j’ai un enfant, moi, il est de mon mari ! Ça virevolte, ça déménage, ça fait des volte-face et des revirements sans interruption. Je te l’ai dit, je te l’ai dit… quand je n’avais pas besoin de lui ! (Fonçant sur son mari et le secouant.) Chouilloux doit venir un peu avant le déjeuner pour conférer avec moi d’une grosse affaire que j’ai en vue…. bien, Chouilloux, c’est ça ! je regrette ! Identifiant : ark:/12148/bpt6k9713376w. Il est bien sage, bien raisonnable ; il va faire plaisir à sa maman et prendre gentiment sa purgation. Oui ! (Elle s’est précipitée sur le dictionnaire qu’elle feuillette d’une main fébrile.) non, non ! En voilà assez avec ma mère ! (Il a ouvert son tiroir et extrait la boîte demandée. Aller dire à ce malheureux qu’il est cocu ! (Se levant et ramassant son seau au passage.) Non ! C’est curieux ! Eh bien, moi non plus ! Eh ! Il n’a aucune éducation, ton Chouilloux ! Alors, qu’est-ce que ça te fait ? Dame, à moins que ce ne soit une coiffure que tu lances. Vraiment, ne dirait-on pas qu’il s’agit de quelque chose de grave ! c’était, pas heureux : c’était précisément dans les questions de géographie que lui avait laissées Mademoiselle. et va ranger chez toi (Grommelé entre ses dents.) Ah ! Mais Evidemment ! Ce n’est pas un de mes amis ; je n’ai donc pas de raison d’en dire du mal. Eh ! Oui ! je travaille. Ta mère ! C’est bien cassé ! et vous vous appelez Toto ! Eh ! Ah ! Eh ! « tu aimes l’ordre ! (Indiquant Follavoine à sa droite.) Voilà : « T’avais qu’à prendre un autre monsieur ! bien, ne la regarde pas ! (Se rasseyant et à Toto.) — En pivotant pour descendre en scène, Chouilloux aperçoit le vase de nuit sur la table.) Eh ! là ! Oui ! Il est plus raisonnable que toi. À ce moment la porte de gauche s’ouvre et Chouilloux surgit, suivi de Follavoine. quoi, « qui range » ! Les Hébrides ?… Vous ne savez pas où c’est ? (Descendant et s’arrêtant stupéfait à la vue du seau de toilette.) Eh ! Là ! (Remontant, tout en parlant, par l’extrême droite, jusqu’au-dessus de la table de travail.) Oui, mais lesquelles lui faut-il, maintenant, à ce petit ! A-t-on idée : « Lecocu ! Puisque c’est entendu ! En gambadant, il remonte jusqu’au-dessus de la table et grimpe à genoux sur le fauteuil de son père. Enfin, quoi, « Bébé » ? quoi, « mon seau, mon seau ! Ah ! Ah ! C’est comme cela qu’on est raisonnable ?… Comment vous appelez-vous ? Tu l’as laissé dans le pétrin ? Quel nom fâcheux ! Eh ! ... "La chanson à texte est ma passion depuis toute petite, confie-t‑elle. J’en vends des vases de nuit ! Comment vais-je rabibocher ça, maintenant ? Madame Chouilloux, quand elle se lève, elle est en grande toilette ? C’est ce monsieur, tiens ! (À Toto.) Dans On purge bébé, on peut de plus noter un comique de mots lorsque Follavoine demande à Rose où sont les Hébrides. Ah ! mais laisse-la tranquille. Jamais ! bon ! qu’est-ce que je fais donc d’autre, aujourd’hui ? » Je m’en fiche, moi, des Chouilloux. Dans le tiroir de droite par rapport à l’acteur, une boîte avec des pastilles de menthe. parce qu’un beau jour, ça dégénère en entérite, et c’est le diable pour s’en défaire. çà ! Ah ! c’est des îles ! En 77, j’ai pris un bain dedans ! et bel exemple pour Toto ! Voilà ! À cet âge-là, n’est-ce pas ?… il n’y a rien pour distinguer. Oui, oh ! Ah ! Là ! Elle qui n'aime pas trop la lecture, c'est regalé de cette petite comedie qu'elle a trouvé geniale. Ah ! Mais mes papiers, cré nom d’un chien ! Une réflexion a traversé son cerveau, elle fait volte-face, redescend jusqu’à la table, pose son seau dessus et à la même place que précédemment, puis :) Seulement, tu sais ! J’ai l’usage du monde ! J’avais attrapé ça à la guerre. En tous cas j’ai cherché dans les E ; c’est plus logique que dans les Z. Ah ! Mais quoi ? Mais non ! Il s’en fout !… Il s’en fout ! trailer ]>> startxref 0 %%EOF 220 0 obj>stream Lorsque Toto souffre de constipation, c'est l'occasion pour eux de se livrer à une énième bataille verbale.Cette pièce s'adresse à tous : enfants comme adultes. Tu n’as pas l’air de t’en douter ; il est de toi ! (Changeant insensiblement de ton.) Mais je l’espère bien qu’il n’en mourra pas ! et puis, je t’en prie, en voilà assez, hein ! je serais seulement la femme d’un autre, il est probable que !…. pourquoi pas aussi dans les H » ? Étouffant d’indignation, il aperçoit près de lui sur le guéridon l’autre verre d’Hunyadi-Janos. Blague ! De Michigan ! Vous n’irez pas ! Oh ! Moi, j’y renonce ! (La physionomie de Chouilloux brusquement se contracte ; ses yeux deviennent hagards ; c’est la purgation qui lui tourne sur le cœur ; il jette des regards à droite et à gauche ! Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Va, ton père est un méchant ! Bébé ne veut pas se purger. Mais laisse-le donc tranquille, cet enfant ! bien, merci ! Séquence 1 : Le théâtre, du texte à la scène. en effet C’est… c’est ce qu’on m’a dit !…. » je le sais qu’elle est ma mère ! Eh ben, alors ?… (À Toto, en lui poussant comme précédemment la tête vers la figure de Chouilloux.) Premières STMG 1. Tu as l’intention d’y aller ? Émeline Bayart, par le décor et les costumes, place dans son époque ce texte écrit en un acte et composé de six scènes musicales. Oui, enfin ! Je ne t’en parlais pas, pour te réserver la surprise si je réussissais ; mais puisque c’est comme ça… ! (Se retournant à ce moment, tandis que Rose sort, et reconnaissant Chouilloux.)

France - Suède Pronostic, Guide Des Employés Jean Coutu, Marguerite D'york Et Marie De Bourgogne, Corrigé Bac Ses 2015 Amérique Du Sud, Température Norvège Janvier, Limitee 10 Lettres, Grande Famille Synonyme, Révolution Française Résumé Cm2, Offre D'emploi Patissier,

PRÉSENTER UN AVIS, UN COMMENTAIRE, UNE RECOMMANDATION

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.